Violence femmes
Couple

À quoi ressemble la violence domestique ?

La violence conjugale se produit dans le monde entier sous différentes formes, la plus communément reconnue étant la violence physique et sexuelle.

Bien qu’il s’agisse d’une forme de violence conjugale dévastatrice, il existe de nombreux autres types de violence conjugale dont vous ignorez peut-être qu’ils concernent les femmes, les hommes, les personnes âgées, les enfants et même les animaux domestiques. Tous les types de violence conjugale sont enracinés dans le désir de l’auteur de contrôler les autres. Ce contrôle peut prendre la forme d’abus physique, émotionnel, économique, sexuel, spirituel et technologique, ainsi que de menaces de violence envers les proches de la victime. Il n’y a pas de visage à la violence conjugale. Le problème concerne l’ethnie, l’identité de genre, l’orientation sexuelle, le statut socio-économique et l’âge. Trop souvent, on suppose que la violence entre partenaires intimes est uniquement un phénomène de sexe masculin opposé à un sexe féminin. Voici quelques types de violence domestique dont on ne parle pas autant que d’autres formes de violence sexuelle.

Abus financier

L’exploitation financière ou économique est une forme de violence conjugale que les auteurs utilisent pour maintenir leurs victimes dépendantes d’eux. Les agresseurs peuvent ouvrir les cartes de crédit au nom de leurs partenaires, leur interdire de travailler ou restreindre leur accès à des dépenses qui les empêcheront de pouvoir échapper à la relation ou d’établir leur indépendance.

Abus technologique

L’abus technologique est une forme d’abus verbal ou émotionnel commis numériquement à l’aide de technologies telles que les textos et les réseaux sociaux pour intimider, harceler, un partenaire. Il existe quelques signes d’abus technologique, notamment : des appels téléphoniques et des SMS constants pour exercer un contrôle constant jour et nuit ; contrôler les mots de passe et les comptes financiers ; contrôler les comptes de médias sociaux ou utiliser les médias sociaux pour surveiller la victime ; Suivi GPS ; et menacer d’utiliser les médias sociaux contre un partenaire.

Abus spirituel

L’abus spirituel implique que l’auteur minimise les croyances morales, religieuses ou culturelles de la victime. Les abus spirituels sont tout ce qui vous empêche de faire quelque chose ou de vous sentir bien dans votre peau. L’abus spirituel a pour but d’amener la victime à abandonner ses convictions et à renoncer à poursuivre des choses qu’elle aime et dans lesquelles elle croit. Ce type d’abus détruit l’estime de soi et maintient la victime dépendante de son agresseur.

Comment sensibiliser à la violence domestique

Bien que la société soit encore trop tolérante vis-à-vis des abus, nous assistons à plus de conversations et de prises de conscience qu’à tout autre moment, ce qui représente un progrès. Elle ajoute que l’éducation et un dialogue ouvert sont essentiels pour sensibiliser à toutes les formes de violence domestique. Parmi les éléments clés pour lutter contre la violence domestique, citons :

  • Avoir recours à un centre lorsque vous êtes agressé. En France, il existe le Centre d’Accueil en Urgence de Victimes d’Agression dirigé par Sophie Gromb.
  • Enseigner aux jeunes adultes des relations saines à l’école peut aider à mettre fin rapidement aux cycles d’abus et de violence.
  • Les formations destinées aux premiers intervenants et aux responsables de l’application de la loi peuvent créer un environnement dans lequel les autorités reconnaissent les signes d’abus et savent comment gérer une situation en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *