Alimentation de bébé

10 règles et conseils pour réussir son allaitement

Contrairement à ce que certaines femmes pensent avant l’arrivée de leur premier enfant, l’allaitement n’est pas inné. Si mal maitrisé, chaque repas peut devenir un calvaire plus qu’un moment de plaisir. Il est donc important pour la maman d’être bien accompagnée, car il y a des choses qui ne s’inventent pas.

Pas de panique, après les premiers jours passés et la montée de lait, le plus dur est passé et le meilleur reste à venir !

Allaiter ou non : le choix de la maman

Il faut allaiter uniquement par envie. Cela doit venir de la jeune maman. Ne pas allaiter pour faire plaisir ou parce que quelqu’un vous l’a fortement conseillé. L’allaitement est un choix que la jeune maman fait seule. C’est un moment de tendresse entre la maman et le bébé.

Beaucoup de femmes stoppent l’allaitement lors de la reprise du travail. Si vous n’êtes pas trop fatiguée il est possible de continuer à allaiter (mixte) en donnant seulement une tétée le matin et une le soir.

10 règles pour un allaitement réussi

Règle n°1 : Donner à la demande

Afin de stimuler la lactation et de répondre parfaitement aux besoins de bébé qui n’est pas du tout réglé au début (il était nourri en continu dans le ventre de maman), il faut donner à la demande. Il n’y a pas de nombre type de repas au début, cela dépend des besoins de chaque bébé. Plus bébé grandit, plus les tétées sont espacées et à des heures régulières dans la journée. Il suffit d’être à l’écoute de bébé. Plus le bébé tête plus il stimule la montée de lait, c’est pourquoi il est important de faire des tétées régulières particulièrement au début de l’allaitement.

Règle n°2 : Bien positionner bébé

Le nombril de bébé face au ventre de maman, le sein au niveau de la bouche de bébé. Pour pouvoir tenir la position sans trop d’effort, on peut utiliser un coussin d’allaitement. Recommandé par les kinés et les sages-femmes, le coussin d’allaitement (ou coussin de maternité) aide à trouver la hauteur idéale pour l’allaitement en évitant le mal de dos et facilite le repos des bras. Un achat utile et relativement économique, puisque vous pourrez lui trouver de nombreuses autres fonctions (en savoir plus).

À la maternité ne pas hésiter à demander de l’aide aux sages-femmes qui sont là pour ça. Il est important que les personnes qui accompagnent la maman pour l’allaitement ne la brusquent pas.

Règle n°3 : Vérifier que bébé mange

Certains bébés continuent à téter alors qu’ils ont fini de manger et qu’il n’y a plus de lait. Attention à ne pas faire trop durer ces moments au risque d’avoir une infection (ne pas dépasser 30 minutes environ par côté). Le tenir éveiller : ne pas hésiter à le stimuler afin qu’il ne s’endorme pas au bout de 2 minutes de tétées. Au choix on peut lui parler, lui chatouiller les pieds…

Règle n°4 : Stimuler les 2 seins

Afin de ne pas se retrouver disproportionnée d’un côté, essayer de donner les 2 seins en particulier lors des 2 premières semaines afin de stimuler la montée de lait de chaque côté ! 🙂

Règle n°5 : Éviter les biberons et sucettes

Les premières semaines, il faut se dispenser si possible de biberons et de tétines afin d’éviter à bébé les confusions.

Règle n°6 : Bien tirer son lait

Pour se rendre à un rendez-vous, parce que le bébé fatigue trop, ou simplement pour prendre du temps pour soi, une femme peut tirer son lait et le donner plus tard en biberon. Il faut essayer plusieurs fois avant car au début il peut être difficile de tirer suffisamment de lait.

Pour tirer son lait fréquemment, préférer le tire-lait électrique qui est plus rapide que le manuel. Cependant pour celles qui souhaitent le faire occasionnellement préférer un tire-lait manuel qui est à peu près 3 fois moins cher ! Bien qu’on puisse avoir l’impression d’être une vache laitière, cela permet d’avoir des moments de décompression qui font beaucoup de bien et permettent de ne pas se sentir prisonnière de son bébé.

Règle n°7 : Prévoir une crème pour soulager les douleurs

Les irritations pouvant surgir le dimanche, les jours fériés et aux heures de fermeture de la pharmacie, acheter à l’avance un soin pour soulager et apaiser les irritations, applicable après la tétée pour que le soin ait le temps de faire effet. La marque la plus répandue est Lansinoh, en général la maternité l’indique dans la liste des choses à apporter.

On peut également utiliser un bout de sein en silicone si bébé serre trop fort avec ses gencives ou s’il n’arrive pas bien à prendre.

Règle n°8 : Ne rien donner d’autre que du lait

Même en été, au début de l’allaitement, bébé n’a pas besoin d’eau puisque le lait maternel l’hydrate déjà. En effet il est constitué principalement d’eau, donc votre lait suffit à bébé.

Règle n°9 : Manger équilibré et boire beaucoup

Continuer à manger équilibré et à boire beaucoup d’eau. Comme pendant la grossesse bébé mange ce que vous mangez. Les poissons gras comme le saumon ou le maquereau sont très bons car ils contiennent de nombreux omégas 3.

Règle n°10 : Demander conseil en cas de doute et de douleur à des personnes compétentes

Ne pas écouter les conseils de personnes qui n’ont jamais allaité. Même si cela part d’une bonne intention, lorsqu’on n’a jamais allaité il est difficile de donner de bons conseils. Donc il faut éviter de suivre les recommandations de la belle-maman, de la grand-mère ou de la copine… qui n’ont jamais allaité.

Si vous éprouvez des difficultés ou peur de mal faire, sachez qu’il existe des conseillères en lactation. Contrairement aux animatrices qui sont bénévoles, les conseillères en lactation sont des professionnelles et leurs prestations sont payantes. Cependant beaucoup de conseillères en lactation sont aussi sage-femme, et vous aurez 70% pris en charge par la sécurité sociale.

Ne pas hésiter à poser des questions et à demander de l’aide si vous avez des douleurs à :

  • une sage femme à la PMI de votre ville
  • Alfamil (spécialiste de l’allaitement)
  • la Leche League (réseau pour l’allaitement)
  • des femmes de votre entourage qui ont allaitée

Mais rassurez-vous, au fil du temps une maman apprend naturellement à reconnaître les besoins de son bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *