personne âgée mamie
Famille

Financement des Ehpad pour les personnes âgées : choisissez la bonne alternative

Pouvoir assumer ses besoins en fin de vie devient quelque chose de plus en plus compliqué. Avec bien souvent un reste à charge financier qui reste conséquent et lourd à assumer, les retraités s’engouffrent dans une situation de dépendance. Malgré le versement des différentes aides publiques, allant de l’aide sociale au logement à l’allocation personnalisée d’autonomie entre autres, le reste à charge reste encore lourd.

En moyenne, les pensionnaires doivent encore débourser la somme de 2 000 euros chaque mois pour payer leur logement en Ehpad. Une étude de la Mutualité française a même évalué que ce reste à charge correspond à 100 % du revenu disponible pour les plus de 75 ans ! Des chiffres qui évoluent toutefois en fonction du prix demandé pour chaque Ehpad et de la situation géographique.

Une prise en charge qui revient onéreuse

Un placement en Ehpad coûte en moyen 3 500 euros à Paris contre 2 050 euros dans la Meuse et sera encore différent dans un Ehpad dans le Lot-et-Garonne. Un reste à charge qui s’avère très différent chaque mois, de 1 600 à 3 100 euros par exemple, et qui forcément s’allonge selon la durée de présence.

Entre les subventions et les retraites, chaque nouveau pensionnaire y consacre en général l’intégralité de ses revenus, mais aussi son épargne. Beaucoup de personnes ne peuvent donc envisager de demander une place dans l’un de ces établissements.

Une gestion à domicile compliquée

L’organisation pour une personne âgée à domicile n’est pas forcément facile. Demandant bien souvent une présence constante en cas de chute et pour l’aide au quotidien, solliciter une aide à domicile représente un coût, estimé avec un reste à charge pouvant aller de 2 500 à 5 050 euros, selon les revenus des bénéficiaires. C’est pour cette raison que 4,3 millions de personnes n’ont pas d’autres choix que d’aider personnellement leurs proches.

En effet, trop de foyers ne peuvent placer leurs aînés dans des structures adaptées, faute de moyens financiers. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, souhaite ainsi annoncer des mesures très prochainement afin de pouvoir optimiser efficacement la prise en charge des personnes âgées.

Une alternative : la résidence Frédéric Chopin dans le Lot-et-Garonne à Marmande

La résidence Frédéric Chopin dans le Lot-et-Garonne à Marmande propose un cadre serein et propice au repos de ses résidents. Misant justement sur la proximité avec ses proches pour assurer le bien-être et le moral des personnes âgées, tout est étudié pour le confort logistique et financier.

Situé au cœur de la ville, à seulement quatre minutes de la gare, les résidents restent connectés à une vie de quartier dynamique où ils peuvent se rendre avec leurs proches dans le centre commercial ou encore à la pharmacie. Dans un parc sécurisé de 7 000 m², cette résidence est une bonne alternative pour offrir une vie quotidienne douce à votre proche avec un investissement financier correct.

En effet, la résidence senior permet de percevoir un crédit d’impôt sur le revenu égal à 50 % des dépenses engagées. Un fait important pour votre porte-monnaie et le bien-être de toute la famille !

  • Fournisseur Cultura Bienvenue chez séverine
    Il y a quelques années, j'ai quitté un métier qui ne me rendait pas heureuse et je suis devenue accueillante familiale pour personnes âgées. Cela consiste à vivre avec deux ou trois pensionnaires au sein de ma famille, dans ma propre maison. Il s'agit d'une alternative aux EHPAD encore méconnue. L'expression accueillante familiale le dit bien : dedans, il y a le mot famille, c'est-à-dire des sentiments, du réconfort, de la chaleur humaine, bien au-delà des simples services.J'exerce le plus beau métier du monde. Je n'aurais jamais cru pouvoir appeler travail des gestes quotidiens qui me sont si naturels. Bien sûr, je donne, mais je reçois tellement ! Certes, mon quotidien n'est pas qu'un chemin semé de roses, on vit parfois des moments compliqués, voire des deuils, mais chaque jour, je me lève avec le sourire, parce que je vais donner du bonheur à mes pensionnaires.Mon expérience m'a prouvé qu'on peut rester heureux jusqu'au bout, peu importe son âge. Dans ce témoignage, Séverine Bellier raconte avec émotion, humour et générosité, son quotidien haut en couleur au service de nos aînés. Un vent d'espoir et de gaieté sur un sujet qui nous concerne tous.