cercueil fleuri pour le deuil d'un proche
Famille

Comment gérer le décès d’un proche ?

Faire face à la mort d’un grand-parent, oncle ou parent est une chose difficile. C’est doublement difficile quand on apprend que le décès est survenu brusquement et qu’il vous incombe de vous occuper de l’ensemble des démarches administratives qui peuvent être difficiles à gérer.

Les formalités obligatoires

La première chose a effectué est de faire constater le décès par un professionnel d’autorité. Vous pouvez appeler la police ou bien faire constater le décès par les pompes funèbres ou votre médecin de famille qui pourront faire la déclaration officielle.

A la suite de cette première étape il ne vous restera qu’à déclarer le décès à l’état civil de votre ville ou commune en justifiant de l’identité de la personne avec quelques pièces à fournir

  • Pièce d’identité
  • Livret de famille
  • Acte de constat du décès

Les formalités liés à un décès spécifique

Des situations plus difficiles peuvent arriver et des actions supplémentaires sont à introduire en plus des formalités obligatoires. C’est le cas dans 2 situations qui sont de plus en plus recensés dans les grandes villes c’est-à-dire la mort naturelle mais n’ayant pas été détecté rapidement ou bien la mort avec l’adjonction du syndrome Diogène.

Pour ces deux cas particuliers vous pouvez vous rapprocher de votre assurance qui vous indiquera un professionnel spécialisé dans le nettoyage après décès. Il s’occupe d’intervenir dans le désencombrement et le nettoyage pour une remise en état et une désinfection totale des lieux.

Informer les organismes

Les formalités sont simplifiées pour certains organismes mais la liste étant très longue, il faut bien entendu essayer de ne pas en oublier.

Commencez par informer l’assurance maladie, la caisse de retraite et la sécurité sociale sans oublier de demander les montants des prestations à rembourser. Autres intermédiaires à contacter rapidement, le propriétaire si la personne était locataire de son logement tout en indiquant si des travaux sont à effectuer au préalable du préavis. Dans le cas d’un patrimoine immobilier du défunt informez vous auprès d’un notaire pour préparer les changements de noms des propriétaires et de votre banquier pour modifier les comptes bancaires associés aux différents loyers pour ne pas avoir de rupture d’encaissement.

Les obsèques et la succession

Pour les obsèques vous devez vous informez si la personne décédée avait anticipé et préparer ses sépultures auprès d’un organisme spécialisé ou auprès des pompes funèbres. Vous aurez ainsi des démarches simplifiées. Dans le cas contraire, rapprochez-vous de ces mêmes interlocuteurs pour effectuer l’ensemble des démarches et d’achat pour organiser les obsèques et la sépulture.

Vient en dernier lieu la succession auprès d’un notaire en déclarant avant les 6 mois après la date du décès l’ensemble des documents pour estimer, répartir et léguer l’ensemble des biens mais aussi des créances aux différents héritiers et légataires. Il est obligatoire de passer par un notaire si un testament ou des biens immobiliers rentrent dans le cadre de la succession du défunt.

A la suite d’une dernière déclaration de succession, les héritiers pourront recevoir et jouir des biens qui leur ont été transmis par les droits de successions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *