crèche pour enfant
Enfants

Crèche traditionnelle ou micro-crèche : que choisir ?

Les crèches représentent des alternatives importantes pour dépanner les parents ne disposant pas du temps matériel pour s’occuper de leurs enfants en bas âges. Ainsi, pour des soins orientés selon l’âge des enfants, ces crèches se répartissent en différents types telles que les établissements traditionnels et les micro-crèches. Il est donc important de bien orienter votre choix, car la qualité des soins que recevront vos enfants en dépend.

Présentation des crèches traditionnelles

Les crèches traditionnelles ou les micro-crèches sont de parfaits établissements pour accueillir vos bouts de chou ! En effet, les crèches traditionnelles ont pour but de recevoir vos enfants de 2 mois à 3 ans. Une inscription crèche favorise la réception de vos enfants dans la journée en vous permettant de vous concentrer sur votre travail.

Vous trouverez ce genre de crèche non loin de chez vous puisque généralement, elles se basent dans des zones à fortes affluences. Cela leur permet d’être proches des enfants, vous évitant ainsi les longs déplacements. Elles peuvent recevoir plus d’une cinquantaine d’enfants, mais les places sont limitées.

Pourquoi choisir une crèche traditionnelle ?

En règle générale, les services d’une crèche traditionnelle sont basés sur la fourniture d’un justificatif de votre travail ou de votre occupation professionnelle. Cependant, il peut y avoir des cas exceptionnels pour ceux n’ayant pas de travail, mais qui désirent y amener leurs enfants.

Selon la crèche et ses règlements intérieurs, vous pouvez bénéficier d’une certaine flexibilité. Par exemple, si vous êtes au chômage, vous pouvez effectuer une inscription crèche pour y amener vos enfants. À ce titre, vous pouvez vous concentrer sur votre recherche d’emploi. Pour ce type de crèche, la gestion peut être assurée par une caisse, un département, une association, etc.

Pour les enfants qui ne marchent pas encore, un agent est mis à leur disposition par groupe de 5. Il sera chargé de leur éducation, de leur surveillance ainsi que de leur soin. Pour ceux qui marchent déjà, ce sera un agent par groupe de 8 enfants. Pour ce qui est du coût de la garde, vous paierez selon vos revenus et vos charges familiales.

Si vous vous inquiétez du traitement réservé à vos enfants, sachez que la moitié des employés de la crèche est au moins auxiliaire en puériculture. Ils savent donc ce dont ont besoin vos enfants selon leurs âges respectifs ! En gros, une crèche traditionnelle est composée de locaux sûrs avec un accompagnement adéquat pour vos enfants. Ils apprennent à se sociabiliser depuis le bas âge et cela n’a que des avantages pour la société.

Le point sur les micro-crèches

Les micro-crèches se présentent aussi comme des crèches traditionnelles. Elles reçoivent les enfants ayant entre 2 mois et 3 ans. La différence se trouve dans le nombre d’enfants qu’elles peuvent accueillir. Contrairement aux crèches traditionnelles, les micro-crèches n’accueillent pas plus de 10 enfants. Ce nombre restreint implique que les enfants soient regroupés en section unique.

À qui sont-elles destinées ?

L’encadrement dans une micro-crèche diffère de celui observé dans une crèche traditionnelle. Ici, un agent ne peut s’occuper de plus de 3 enfants : il arrive qu’il s’occupe de moins de 2 enfants. Ainsi, un deuxième agent est forcément sollicité pour s’occuper d’un autre groupe de 3 et ainsi de suite. Cela facilite l’encadrement des différents enfants. En ce sens, ils bénéficient tous au même degré de l’encadrement de la professionnelle chargée de leur garde.

Regroupés en grand nombre, les enfants peuvent contracter d’éventuelles maladies puisqu’ils sont en contact permanent et se partagent tout ! Ce nombre réduit va contribuer à limiter ces risques et favoriser adéquatement le suivi. Étant donné que les enfants ne sont pas catégorisés, les plus grands peuvent prendre soin des plus petits d’une manière ou d’une autre. Cela développe en eux le sens de la responsabilité envers leurs plus jeunes frères.

En ce qui concerne la qualification des professionnelles, elle n’est pas la même que dans le cas d’une crèche traditionnelle. Ici, les professionnelles disposent d’un CAP petite enfance avec deux ans d’expérience à la clé. Si ce n’est pas le cas, elles ont le diplôme d’assistante maternelle. Il leur faut 3 ans d’expérience en plus avant de travailler dans une micro-crèche. Cela les rend aptes à apporter le traitement qu’il faut à vos enfants.

Ces crèches disposent d’infrastructures conformes aux exigences normatives visant à assurer la sécurité de vos enfants. Pour déclencher ou favoriser l’éveil de vos enfants, des aménagements adéquats sont mis en place. Du reste, ces établissements sont reconnus par la caisse d’allocations familiales !

En définitive, le choix entre une crèche traditionnelle et une micro-crèche dépend de vos exigences. Prenez en compte la personnalité de vos enfants pour effectuer un choix judicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *